Biron's Blog

Un concentré de bonheur analytique.

A la une

Articles et actualités

< retourner sur le blog
Biron
By
février 11, 2019

Semaine 4 - du 4 au 8 février

Bilan du e-commerce français en 2018 : croissance, rentabilité & emploi

La Fevad a publié la semaine dernière son bilan du e-commerce français en 2018 confirmant que les ventes en lignes continuent de progresser à 90 milliards d'euros, en hausses de 13,4 % sur un an.

On y apprend également que :

  • la baisse du panier moyen se poursuit passant de 65 € à 60 €
  • les français ont effectués 1,5 milliards de transactions 
  • Les sites e-commerce leaders maintiennent une croissance à +7 % en 2018
  • Les consommateurs français utilisent de plus en plus le mobiles pour faire leurs achats en ligne : + 22% par rapport à l'année 2017 et une part du volumes d'affaires qui atteint les 35% (+5 points en un an)
  • Le e-commerce français devrait dépasser les 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Nous en profitons pour évoquer une autre enquête publiée mardi dernier par Oxatis en partenariat avec la Fevad et Ernest & Young qui se penche sur le bon niveau de rentabilité et les créations de postes du e-commerce français en 2018 : 

  • 53 % des sites marchands seraient rentables. Un chiffre en (très forte) augmentation de 20 points par rapport à 2017. Ce chiffre atteint les 87 % dans les PME BtoB
  • 16 % des e-commerçants ont embauché au moins un salarié en 2018. Le nombre total de postes créés par le e-commerce en 2018 est estimé à 42 000

Google dépense beaucoup pour contrer la pression dans la pub

La semaine dernière, la maison mère de Google à publié des résultats records pour l'année 2018 : 137 milliards de dollars de revenues, en hausse de 23 % sur un an, et un bénéfice de 31 milliards de dollars.

Cependant Google fait fasse à une concurrence croissante sur la publicité en ligne, notamment de la part d' Amazon. Cette concurrence a entraîné une baisse du coût par clic de 30% en 2018.

L'entreprise a fortement augmenté ses dépenses pour contrer la baisse de rentabilité de son cœur de métier et tenter de se diversifier. Elle est notamment passée de 80 à 100 000 salariés en 2018. La marge opérationnelle s'est mécaniquement dégradée de 24% à 21%. 

Les levées de fonds qu'il ne fallait pas rater :

  • 3,3 milliards d'euros pour les start-ups françaises en 2018 : 616 opérations ont permis aux jeunes pousses numériques françaises de lever 3,3 milliards d'euros en 2018. Un montant global en forte croissance par rapport à l'année 2017 : + 65% en une année. Les 3 plus grosses levées ont été réalisées par Voodoo (172 millions d'euros), Deezer (160 millions d'euros) et Blablacar (101 millions d'euros). Concernant les secteurs, le top 3 du classement est occupé par :
    • Adtech / Martech / Publishers : 76 tours de tables ont permis de lever 677 millions d'euros ce qui nous fait une moyenne de 20 millions d'euros par start-up .
    • Fintech : 289 millions d'euros levé en 49 opérations de start-up finetech. La levée moyenne est de 9 millions d'euros par opération.
    • e-RH : 68 opérations d'un montant moyen de 7 millions d'euros ont permis au jeunes pousses e-RH de lever 250 millions d'euros.
Notre sélection d'articles :

Ne ratez plus d'actualités e-business !

A propos de Biron

Découvrez la solution simple de reporting pour le e-commerce

logos

Nous avons constaté la difficulté des e-commerçants à piloter leur activité et construire des tableaux de bords sur tous les sujets (marketing, achats, logistique, SAV, …). 

Faire du ecommerce implique l’utilisation de nombreux outils (Analytics, CRM, site ecommerce, Adwords) et la réconciliation passe souvent par des exports demandés aux développeurs et des Excels compliqués, pas vraiment suivis.

Pour y pallier nous avons introduit une solution très simple par abonnement  :

  • Visualisation simple et configurable de toutes vos données
  • Déploiement en 4 semaines sans sollicitation de l'IT
  • Aucun paiement avant la fin de l'intégration : nous garantissons la réussite du projet
  • Accompagnement au quotidien par des business analysts expérimentés
  • Sans engagement de durée

En savoir plus >

Ne ratez plus l'actualité e-business