Biron's Blog

Un concentré de bonheur analytique.

A la une

Articles et actualités

< retourner sur le blog
Biron
By
janvier 28, 2019

Semaine 04 - du 21 au 25 janvier

 

Amazon France a perdu des parts de marché au 4ème trimestre 2018

D'après le bilan annuel de Foxintelligence, Amazon a vu sa part de marché en France décroître de 7 points au 4ème trimestre 2018 passant de 51% à 45%. Même si l'entreprise californienne reste le leader incontesté dans l'hexagone, c'est la première fois que sa part de marché décroit de la sorte au profit d'autres Marketplaces.

Ce ralentissement en fin d'année 2018 s'est amorcé lors du Black Friday et s'est confirmé pendant les fêtes de fin d'année. La baisse de la loyauté des clients Amazon durant cette période semble être la raison principale de cette perte de vitesse. 

Etude réalisée auprès de 1,2 million de consommateurs français et 18 e-marchands.

Royaume-Uni : tendances 2018 du 1er marché Européen pour le e-Commerce  

Selon une étude de Neteller, les principaux postes de dépense online des britanniques en 2018 sont les secteurs de l' "industrie automobile" et des "réservations de voyage", les deux secteurs pesant pour 34 % des dépenses e-commerce 2018.

Cette étude réalisée auprès de 1000 consommateurs nous apprend également que :

  • Les e-acheteurs britanniques achètent de plus en plus en ligne les aliments et les boissons, notamment les boissons alcoolisées. Ils ont dépensé en moyenne 1 830 euros en 2018
  • Les dépenses dans les secteurs de la mode et dans la livraison de nourriture sont celles qui génèrent le plus de regrets a posteriori

Allemagne : La croissance du e-commerce est tirée par les pure players 

En 2018, le e-commerce allemand a connu une croissance de 11,4% pour atteindre une valeur global de 65 milliards d'euros - cette somme représente 1/8 de l'ensemble du commerce de détail.

Cette croissance est principalement due aux résultats exceptionnels des pure players (+14%), des distributeurs multicanaux (+13%) et dans une moindre mesure à celle des marketplaces (+10%).

Avec 31 milliards d'euros, les marketplaces restent toutefois de loin le premier type d'acteur e-Commerce en Allemagne.

RGPD : la CNIL condamne Google à une amende de 50 millions d'euros

Après avoir analysé des parcours utilisateurs et comparé les données collectées aux consentements fournis, la CNIL a conclu a l'impossibilité pour un utilisateur de maîtriser les données fournies.

La CNIL a donc condamné le géant Californien à 50 millions d'euros d'amende.

Il est remarquable que le durcissement des législations sur la donnée partout dans le monde s'accompagne d'une augmentation record des dépenses de lobbying par les GAFAM en 2018

Les levées de fonds qu'il ne fallait pas rater la semaine du 21 au 25 janvier 2019 :

  • 121 millions d'euros pour les start-ups françaises : la semaine dernière, seulement 13 opérations ont permis aux jeunes pousses françaises de lever 121 millions d'euros. Un montant total dopé par la levée record de Wynd la plateforme de gestion omnicanale pour points de vente. En effet, l'entreprise parisienne a bouclé un tour de table de 72 millions d'euros auprès de Natixis, Sofina et BNF Capital. En deuxième et troisième marches du podium on retrouve :
    • Schoolab, qui a pour mission de transformer les organisations via l'innovation, a levé 10 millions d'euros auprès du fonds French Tech Accélération et plusieurs business angels de renom.
    • Teach on Mars, le concepteur de jeux pédagogiques spécifiquement conçus pour les mobiles, a bouclé un tour de table de 7 millions d'euros mené par Omnes, Région Sud Investissement et de ses investisseurs historiques.

Ne ratez plus d'actualités e-business !

A propos de Biron

Découvrez la solution simple de reporting pour le e-commerce

logos

Nous avons constaté la difficulté des e-commerçants à piloter leur activité et construire des tableaux de bords sur tous les sujets (marketing, achats, logistique, SAV, …). 

Faire du ecommerce implique l’utilisation de nombreux outils (Analytics, CRM, site ecommerce, Adwords) et la réconciliation passe souvent par des exports demandés aux développeurs et des Excels compliqués, pas vraiment suivis.

Pour y pallier nous avons introduit une solution très simple par abonnement  :

  • Visualisation simple et configurable de toutes vos données
  • Déploiement en 4 semaines sans sollicitation de l'IT
  • Aucun paiement avant la fin de l'intégration : nous garantissons la réussite du projet
  • Accompagnement au quotidien par des business analysts expérimentés
  • Sans engagement de durée

En savoir plus >

Ne ratez plus l'actualité e-business